Travailler pour la paie : les racines de la révolte – M.Glaberman, S.Faber

couv travil paie

S’appuyant sur leur expérience de militants, de nombreux témoignages de travailleurs, et des analyses de sociologues, philosophes ou historiens du travail, Martin Glaberman et Seymour Faber décrivent la résistance quotidienne de la classe ouvrière en Amérique du Nord, et notamment dans les usines automobiles de Detroit.

En sept chapitres, ils dépeignent les comportements des travailleurs, sans occulter sexisme ou racisme (« Le travailleur en guerre contre lui-même »), sous l’angle du rapport capital-travail. Ils retrouvent dans des situations concrètes les analyses de Marx, indiquant en quoi la classe ouvrière, malgré son aliénation (« pauvreté, souffrance, ignorance, abrutissement, dégradation morale »), a le pouvoir de renverser le capitalisme.

« Travailler pour la paie : les racines de la révolte »

Martin Glaberman, Seymour Faber,

2008, 180 p., 17 €.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s